Quel est le meilleur escalier ?

Votre type d’escalier peut-être imposé par votre architecte si vous n’avez pas de préférence particulière. Mais vous pouvez également le choisir en fonction de vos vœux de décor et éventuellement des dispositions physiques des occupants de la maison.

Tenir compte de l’espace disponible

escalier

Si vous voulez concevoir vous-même votre plan de maison ou du moins participer à son élaboration, l’emplacement de l’escalier est généralement dans un coin de la pièce. Cela pour qu’il n’accapare pas toute la surface de la pièce. En fonction de l’importance de cette surface, vous pouvez lui accorder plus ou moins d’espace.
– Pour une grande surface, l’escalier droit ne pose aucun problème ou même l’escalier en L.
– Pour une petite surface, l’escalier hélicoïdal ou en colimaçon fait économiser de l’espace.

Bien adapter la hauteur des marches

Il existe des normes généralement adoptées dans les dimensionnements des éléments de l’escalier. Cependant, vous pouvez les modifier un peu pour le confort de vos déplacements. Ainsi, vous pouvez diminuer la hauteur des marches ou agrandir leur largeur. Car il ne faut pas oublier que lorsque vous êtes jeune une marche haute ne vous gênera pas. Vous les avalez même deux par deux. Mais lorsque le poids de l’âge commence à se faire sentir, ce n’est plus le cas. Il vous faut des marches les moins hautes possible. Il faudra donc y penser bien avant. De même pour la main courante, il faut que vous puissiez bien vous agripper lorsque vous montez ou descendez l’escalier.

Considérer les capacités physiques de tous les utilisateurs

D’autre part, il peut arriver qu’un ou des occupants de la maison soient à mobilité réduite. Dans ce cas, il faut prévoir la possibilité d’installation d’une monte-personne, sinon il faut adopter une largeur maximum pour l’escalier. Naturellement, l’escalier en colimaçon ne sera plus possible et même l’escalier tournant. Il en est de même pour les petits enfants, il ne faut pas non plus que les marches soient trop glissantes. D’ailleurs, vous pouvez les recouvrir de moquette ou d’un tapis non dérapant pour procurer de l’esthétique et surtout de la sécurité.

Bref, le meilleur escalier n’est pas forcément le plus bel escalier. C’est celui qui apporte le maximum de confort dans votre montée et lors de votre descente, pour vous et toutes les personnes qui l’empruntez régulièrement. Et s’il peut conjuguer esthétique et praticabilité, tant mieux !

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.